“Good morning sunshine! Are you ready to walk again??” C’était la question de l’infirmière en entrant dans ma chambre avec un spin-bike qu’elle plaçait tout près de la fenêtre. « Yes i am » lui ai-je répondu. « Alright let’s go » disait-elle en m’aidant à sortir du lit….

 

  « Come on ! You can do it » Elle m’encourageait avec toutes ses forces car elle savait que c’était la seule solution. Je transpirais, j’avais mal, point de force, je ne sentais pas mes pieds, je voulais pleurer mais je devais essayer je n’avais aucun droit d’abandonner la thérapie le premier jour. Ma mère était assise à l’autre bout de la pièce et me regardait me battre, elle ne parlait pas mais son regard disait tout, je recevais tous ses encouragements. « You did a great Job Hun, i will see you later » ET elle laissa la chambre. J’avais pédale pendant 5 minutes avec des pauses bien sur car c’était le premier jour. Ma mère m’a donné un bain puis remis au lit. Apres quelques heures je voulais sortir, aller à la salle de jeux pour m’amuser mais je ne pouvais pas, il me fallait une chaise roulante et ça m’énervait au max. Je me rappelle avoir pris une profonde respiration et dit à manmie « ede’m al sou bisiklet la stp, mvle mache vit ». Et elle l’a fait. L’infirmière venait 2 fois par jour pour m’aider mais moi je passais mes journées entières sur cette bicyclette et dans une semaine j’étais capable de marcher seule, je ne pouvais pas courir ni faire des mouvements brusques mais je pouvais marcher sans m’accrocher a quelqu’un ou quelque chose. J’étais fière de moi parce que jusque-là je mettais K.O chaque obstacle. Le docteur m’a renvoyée chez moi mais voulait me voir en thérapie 3 fois par semaine. Au commencement c’était complique, j’avais des palpitations et quand je marchais il m’était difficile de respire correctement mais encore une fois Dieu a fait ses preuves et j’ai dure moins de temps que prévu en thérapie.

 

Quelques semaines plus tard mes pieds étaient fonctionnels, les palpitations avaient disparus, c’était la forme. Je devais aller a New York avec mon église et j’allais demande la permission au docteur au prochain rendez-vous et devinez ce qu’il m’a dit ? « Coralie On doit t’opérer mercredi prochain… »….