Je ne peux pas me plaindre de mon enfance. Ma mere remuait toujours ciel et terre pour me donner tout ce que je desirais. Mon pere etait plus avec nous mais mon oncle,le petit frere de ma mere, jouait son role. Et puis j'etais la fierte de la famille.

               J'ai passe 2 ans et demi en competition avec Christella. Quand elle a laisse l'ecole, on etait en troisieme annee, j'etais trop contente. J'etais devenue la reine de la classe. Il y avait deux autres adversaires. Je prenais tellement au serieux l'ecole qu'un jour, apres le dernier examen du 2em trimeste, je me suis endormie avec l'uniforme et j'ai mouille mon lit. Je me suis reveillee le lendemain avec une forte fievre. Je rendais visite aussi souvent que je le pouvais a ma grand-mere, la mere de mon papa. Je passais les vaccances d'ete chez ma marraine, ma deuxieme mere. avec ses neveux et nieces que je considere comme cousins et cousines. Les annees se sont ecoulees tres vite! J'ai eu ma premiere communion en 3eme annee, ma confirmation en 5eme annee. En 6em AF, j'etais la laureate de la promotion, je ne me souviens pas avec combien de points. En 2005, c'etait bien l'epoque du kidnapping, ma mere ne voulait plus m'incrire au Canado ni au College Bird. Elle m'a inscrite au College Adventiste de Diquini. Je n'aimais pas vraiment l'idee parce que je pensais qu'etudier dans un etablissement adventiste allait etre trop strict et plat. Les cours ont debute en septembre, c'etait pas aussi plat que je le pensais, les professeurs etaient cool et m'aimaient bien puisque j'etais une eleve appliquee. J'allais meme a l'eglise parfois avec des amis, et ma mere lisait de revues et voulait changer de vie. Le Pasteur de l'ecole et sa femme venait chez nous presque tous les samedi pour des etudes bibliques. Pour mes 12ans, on nous a organise,a un cousin et a moi, une jolie petite fete a Kenskoff. C'etait vraiment genial. Si j'avais su que j'allais manger le gateau de mon 13eme anniversaire dans un hopital je m'aurais amusee beaucoup plus lol. En janvier 2006, le premier jour de classe, un lundi, le dernier cours etait le sport, on etait sur le terrain a s'entrainer pour la grande journee sportive, il fallait choisir une discipline. J'aime le foot, je voulais choisir le tir au but, mais ce jour la le prof voulait qu'on essaie la course a sac. J'etais un peu ronde quand j'etais petite et je suis claustrophobe, alor je ne me voyais vraiment pas dans un sac...Je le sentais vraiment pas. Le prof m'a dit d'essayer alors je l'ai fait. J'ai saute seulement trois fois et je suis tombee, les eleves riaient pendant que j'enlevais le stupide sac qui m'a fait tombe, mais l'un d'eux a dit "woy Coralie blese, men jenou ou ap bay san". J'ai regarde et c'etait pas beau a voir, il y avait la chair blanche, je n'avais meme pas mal. Mr. Guinel, le prof, m'a dit d'aller trouver Mr Leone, l'autre professeur, pour ma note. Quand je suis arrivee, il etait tellement surpris qu'il m'a donne 9/10, j'ai remercier ma blessure lol. On m'a emmenee a l'infirmerie, on m'a soignee. Je n'ai pas vraiment dormi cette nuit, je ne pouvais pas bouger mon pied, ca faisait mal, j'avais de la fievre. Le lendemain j'ai ete voir un Docteur, il m'a dit que j'avais une infection pour laquelle il m'a traitee. Mais j'avais d'autres malaises, douleur dans les os, fievre, et je n'avais pas de sang. En avril je ne pouvais plus aller en classe. Un Docteur m'a diagnostiquee une anemie, pas grave du tout. Il m'a prescrite des fers et des vitamines. Je buvais toute sorte de the, mangeais toute sorte de feuilles et 2 pigeons par semaine. Mes dents devenaient litteralement noires, ce n'etait pas des caries. A 12ans et 5mois mes dents de sagesse (dan zorey) sortaient, le docteur lui-meme ne pouvait pas y croire. J'avais perdu beaucoups de poids. Les amis de ma mere s'eloignaient petit a petit, il y avait meme des personnes dans la maison ne nous addressaient plus la parole. On ne comprenait pas, des gens disaient "ou we moun ki pa pale avew yo? genle yap manje Corie! Poukisa yo rete yo few ennmi la?" Ma mere avait des raisons pour penser que c'etait vrai mais elle avait de preference decide de faire confiance a Dieu. Cet ete la j'etait tantot chez ma meres, tantot chez mes tantes. En Juillet, j'ai ete compose avec les nouveaux pour les examens finals. Je prenais au max 30minutes pour repondre aux questions. Les surveillants etaient epates. J'ai ete promue en 8eme AF avec une belle note. Un samedi soir du mois d'aout, le petit chien de mon p'tit cousin qui avait disparu pendant la journee entiere, est rentre et s'est couche sous le lit, exactement la ou se trouve mon oreiller. Quand mon cousin Marcel l'a pris, il a vu qu'on avait cousu le dos du chien, des deux cotes. Il est mort au petit matin et a mon reveil je ne pouvais pas respirer. Les gens disaient "men li wi Sandy, kile wap leve pyew? yap manje tifi an kri nan menw la fok ou fe on jan" et ma mere repondait "Sel BonDye ki konnen sa lap fe ak pitit mwen an, nan pyel map rete". Ce jour meme, ma tante a suggere a ma mere de m'emmener chez le pediatre de la famille. Elle m'y a emmene. Je n'ai pas passe cinq minutes en consultation, et le Doc a dit "Madanm mennen pitit ou a lopital lespwa tande". Je ne tenais meme plus debout. Quand je suis arrivee a l'hopital, on m'a toute suite mise dans la salle d'urgence et on m'a donne de l'oxygene. J'ai vraiment cru que c'etait la fin, j'avais du mal a respirer meme avec l'oxygene. J'ai demande a Rosenie, une cousine, de dire a ma mere et au reste de la famille que je les aimais tres fort. Elle s'est mise a pleurer. Le lendemain, j'ai ete faire une radiographie. Le Dr Marcel Severe a appele ma mere dans son bureau et lui a dit tres severement "Se pa on sel pitit ou genyen madanm? Pouw kite li tb nan eta sa!!!!" Ma mere etait sous le choc et ne savait quoi faire. J'ai vu la radiographie, il n'y avait pas de poumon si je puis dire, c'etait vraiment blanc, tres clair. Alors j'ai suivi un traitement pendant 15jrs, aussi je mangeais beaucoups de cressons et de foi. Les infirmieres venaient avec des gants et des cache-nez, me regardaient drolement, je ne me sentais plus humain. Par contre ma famille me donnait le sourir, on m'avait meme apporte la tele. J'ai fait une autre radiographie apres 15jours. Le Docteur ne pouvait meme pas parler apres avoir vu les resultats, il a seulement dit "Ou met ale wi madam". Ma mere pensait que c'etait la fin pour moi, elle a rapidement contacte une de mes tantes pour lui faire part de ce qui c'etait passe, ma tante a appele le docteur immediatement pour lui demander pourquoi il n'avait pas communiquer les resultats a ma mere, celui-ci a repondu "Madam Roger, poumoun Coralie pi nef ke poumoun on ti bb, se yon mirak"

                 Eh oui les amis!! Le Dieu Tout-Puissant existe, et il n'a jamais cesse de faire des miracles, c'est nous qui avons cesse de lui faire confiance...